[Chpt de France Endurance Tout Terrain] Saint Laurent d'Arce

Deux jours de compétitions pour ouvrir le championnat de France d’endurance tout terrain.

 

Une bien belle reconversion, pour les deux lacs de carrière, appartenant à l’assos « Bordeaux tout terrain » qui accueille régulièrement, quelques compétitions ou entrainements de TT motorisés.

Pour ce W.End du 18 Mars, Christian Lantres, avait mis les petits plats dans les grands, afin d’organiser la première manche du championnat de France d’endurance TT et la Coupe de France SSV, qui s’est déroulé le samedi.

21 machines pour participer à une coupe, dont la caractéristique, tient dans le fait, d’une seule et unique manche pour la saison. Avis aux organisateurs intéressés, une discipline qui en vaut la peine… 

La liste des engagés, ne laissait pas de place au doute. La bataille s’annonçait rude, Yamaha et Can-Am alignant chacun, 8 machines. Avec l’équipage Guyette/Crevecoeur, Polaris pouvait espérer tout de même l’emporter, voire en tout cas, provoquer une belle bagarre, et ainsi, au pire, monter sur le podium. Malheureusement pour eux, les ennuis mécaniques sont venus perturber, ce qui peut-être, était une ambition inavouée...

Pour la petite histoire, la FFSA a créé deux catégories en SSV : Les T3, qui sont des machines sur lesquelles sont apportées de multiples modifications, sur des éléments essentiels, et qui les rendent automatiquement plus performantes. L’autre catégorie ne faisant appel qu’aux machines intégralement stock, gardant son appellation : SSV.

Faut-il y voir là, la raison de la défaillance de la machine de l’équipage tant attendu, de chez Polaris ???

AUDEMAR (représentant la marque Yamaha) était aussi venu, avec son pilote de renom, en la personne de Matthieu BAUMEL. Sur une machine T3, il n’a malheureusement pas pu briller, abandonnant sur casse d’une pièce maitresse, pas d’origine : le pont.

La bataille fût belle tout de même, et sur un terrain bien gras, c’est la team « Quad-Bike-Evasion » avec ses can-am X3 tous d’origine, qui s’est imposée, en plaçant 3 machines dans le top 5 final, dont deux monteront sur le podium. Ainsi, c’est l’équipage LHOSTE/LACHAUME qui l’emportera devant DUCHIRON, sur un Polaris, à un tour et ROUSSEAU (can-am X3) à deux tours.

Au final de cette coupe de France, la marque canadienne se taille la meilleure part du gâteau, en plaçant 6 machines dans le top 10, Yamaha et Polaris se partageant à part égale, les 4 autres places.         

   

Interview de Vincent Locmane après deux heure de course.

Interview de Jérémie Warnia après son passage de relais.

Le dimanche était réservé, aux 6H d’endurance TT de Bordeaux, 1ère manche du championnat de France.

Un record d’affluence, pour cette journée, puisque pas moins de 62 équipages, y étaient engagés. Mais on constatera quand même que sans la présence des SSV le championnat ferait pâle figure, ceux-ci représentant deux tiers des participants. Un engouement de plus en plus criant, pour ces machines qui sans nul doute, font le bonheur des concessionnaires Quad.

Yamaha, Polaris et Can-Am rivalisant d’innovation et de performance, pour le plaisir d’une clientèle de plus en plus nombreuse.

C’est donc à 9h, le dimanche matin, que le départ a été donné sur une piste encore grasse, mais sous un beau soleil. Les abords de la piste étant bien gras et par endroit laissant même encore place, à quelques belles flaques d’eau, imposent une mono trajectoire. La piste pas bien large, laisse donc peu de place au dépassement, rendant le début de course un peu atone. Ceci, apparemment profite aux SSV, qui, par le fait des difficultés de dépassement, semblent s’ennuyer, retenant leur puissance et agilité, ce qui ne les empêche pas de vite prendre les commandes de la course. C’est, le tant attendu équipage GUYETTE/CREVECOEUR, sur POLARIS,  qui dès les premiers tours, se pose en maitre des lieux, et malgré un incident mécanique totalement indépendant de leur volonté, restera en tête de la course jusqu’à l’abaissement du drapeau à damier. Deux heures de courses auront suffi à sécher totalement la piste, donnant ainsi aux pilotes, la possibilité de lâcher tous les chevaux de leurs bolides. Le rythme s’accélérant, rend aussitôt la course plus passionnante. Devant c’est la bagarre entre les can-am et les polaris. Un équipage T3 Yamaha retient malgré tout, notre attention, il s’agit du tandem WARNIA/EDWARDS. Ce dernier débutant la course, après deux heures, passe le relais à Jérémie alors qu’il pointe en 15ème position. Nous connaissons tous Warnia, et même si ça présence tient plus à sa nouvelle entreprise, et à une relation client, il n’est pas là pour faire de la figuration. Ainsi petit à petit il remonte jusqu’en 3ème position, place à laquelle il passe le relais à son coéquipier, pour les deux dernières heures. Derrière les T1 semblent à la peine, même si le terrain est plus roulant. Seuls les équipages BILLAUT/BOUTRON, MORIZE/MORIZE, POLETTI/CUISINIER, et OLIVET/COUILLET terminent la course dans le top 10, respectivement : 4ème, 6ème, 8ème et 10ème

Si Polaris l’emporte avec Guyette/Crevecoeur, et place BERTHELIER/BERTHELIER en 5ème position,  Can-Am avec, MERCIER/DEVOS et PINCHEDEZ/ALIBERT monte sur les deux autres marches du podium, respectivement, second et troisième. La marque canadienne place ainsi 3 machines dans le top 10. WARNIA/EDWARDS y figurent aussi, en finissant à la 7ème place. Très belle course, pour celui qui est plus connu pour ses nombreux exploits en Quad, et que nous ne tarderont pas à revoir. 

Interview de Sébastien Guyette et Victor Crevecoeur.

Le W.end, c’est terminé dans la salle des fêtes de Saint Laurent d’Arce, où pilotes et spectateurs avaient rendez-vous, pour la cérémonie des remises des prix.

Une organisation sans faille, ajoutée à des pilotes qui ont fait preuve d’un grand fair-play, nous ont donné un très beau spectacle, pour un superbe W.End.

Jean Baptiste. 

L'album photos ici 

Retour

Ajouter un commentaire


Soutenez-nous !
Suivez-nous !