Les frères THOMAS, prêts à en découdre, afin d'accéder à la plus haute marche du podium
  • QDSO
  • Sidecar cross
  • News
  • Les frères THOMAS, prêts à en découdre, afin d'accéder à la plus haute marche du podium

17/01/2018 15:03
par Jean Baptiste
(commentaires : 1)

Toujours plus haut…

Ils ont l’étoffe des grands. Ils ont terminé 2ème du championnat de France 2017, et ce n’est pas le fait du hasard. Ils travaillent beaucoup. Ils ont une grande confiance l’un envers l’autre. Ils sont ambitieux, mais pas prétentieux.

Enfin, ils s’entendent comme deux frères, mais pour cela ils n’ont aucun mérite, puisque c’est juste la réalité de leur état.

Comment ce sont-ils préparés, pour cette nouvelle saison 2018 ?

Ils ont tous deux accepté de répondre à nos questions.     

 

Bastien, Cette année 2017 a été, pour vous, une très belle année. Même si vous finissez le championnat de France sur la 2ème marche du podium, finir derrière la paire Giraud/Mucenieks, est loin d’être un déshonneur. Quelles sont tes impressions sur cette saison, et peux-tu nous en parler un peu ?

Bonjour à tous. Merci à l'équipe QDSO pour cette interview.

Après notre première saison en 2016, nous voulions continuer à progresser et passer un nouveau cap ! Nous avons ouvert la saison du championnat de France avec une victoire à Illats, mené le championnat jusqu'en mi-saison, pour finalement terminer Vice-champion de France, ce qui était un de nos objectifs. Le deuxième challenge était de se confronter au mondial, pour savoir se situer, évaluer notre niveau. Et bonne surprise ! Nous avons marqué des points, tout en effectuant des manches qualifs dans le top 5 ! La saison 2017 s'est donc bien passée et a été satisfaisante.

Vous formez, avec  ton frère Nicolas, un beau duo. Dirais-tu que c’est un avantage d’avoir son frère comme partenaire ? Et quelles sont les qualités que tu lui trouves ?

La première fois que Nicolas est monté dans un panier, c'était lors de nos débuts en 2016. Il lui fallait donc tout apprendre depuis le début pour être prêt pour la saison. Mais il a très vite compris comment se placer, comment corriger ses positions, comment placer sa respiration.

Je pense que oui, c'est un avantage de l'avoir comme partenaire dans le sens où l'on se connaît par cœur. Il sait exactement comment je roule et nous avons confiance l'un en l'autre à 100%.

Niveau qualité, il a un excellent ressenti et c'est ce qui fait sa force. Il ne cesse de progresser physiquement et techniquement, ce qui fait que l'on peut progresser sans cesse. Il a aussi une excellente vision de la piste et de la course, il anticipe bien les trajectoires que je veux prendre ou même les pièges qui peuvent se former pendant les courses.

Nicolas, tu es un excellent coéquipier, et ta place dans le panier, semble t’aller à merveille. Quelles sont les principales qualités que tu attribues à ton frère, et qui fait que vous formez un tandem si redoutable ?

De par son passé en solo, Bastien possède un très bon niveau et une réelle technique moto, notamment dans les sauts. Il a acquis une vision de la course au fil des années qui lui permettent de prévoir un dépassement, savoir prendre de bons départs, rouler intelligemment ce qui nous a donné beaucoup de confiance dès nos débuts et permis de progresser rapidement.

J'ai la chance de l'avoir en tant que frère mais également en tant que pilote, il roule avec sa tête et prend toujours en compte les changements sur le terrain, les conditions, les adversaires, tout est calculé.

Être dans le panier, impose-t-il un entrainement physique, particulier ? Si oui, lequel ?

Être passager est rude physiquement. Ayant fait du solo auparavant à niveau ligue, ce n'est vraiment pas comparable. Le cardio en prend un coup et les manches sont éprouvantes.

Ces deux premières années, j'avais mis l'accent sur le circuit training et le renforcement musculaire en négligeant un peu les séances de cardio training. J'ai gentiment été conseillé par un ancien passager, actuellement pilote Guennady Auvray, et ai axé mon entraînement à 80% sur du cardio : course à pied, cyclisme, piscine etc. Nos premiers entraînements hivernaux ont révélés la progression.

Bastien : l’intersaison est assez longue. En avez-vous profité, pour procéder à des changements sur votre machine ? Et avez-vous suivi tous les deux un entrainement physique particulier afin d’être dans la meilleure des formes pour la saison 2018 ?

L'intersaison a été longue mais ça fait du bien de souffler un peu. Nous avons pris un peu de temps pour nous et en avons profité pour changer de side-car : on a opté pour un modèle WSP 2018 flambant neuf !

Allez-vous participer, à tout le championnat de France 2018, et si oui, quel sera votre objectif ?

Ça sera le cas en effet, nous participerons au championnat complet.

Notre objectif serait de monter d'une marche sur le podium final. On sait que ce ne sera pas une mince affaire, Valentin Giraud est un pilote qui se bat pour le titre mondial, c'est encore un cran au-dessus du nôtre. Mais un championnat est long, et on ne sait jamais à l'avance ce qui peut se passer !

En dehors du Championnat, avez-vous d’autres projets, comme le mondial ?

Effectivement, le mondial en 2018 fait partie de nos projets. Nous participerons à 7 épreuves du championnat du Monde. Travaillant tous les deux, il est compliqué de prendre tous les jours que l'on souhaite, surtout mon frère qui travaille le samedi.

L'objectif pour nous serait de rentrer dans le top 10 à chaque manche !  

Retour

Ajouter un commentaire

Commentaire de michel |

Oui on croit en eux la tache s annonce diffiçile pour 2018 car devant c est tres fort mais une saison sera tres longue donc les thomas brothers seront l'affut du championnat france pour le titre supremme ensuite le mondial sera pour eux une experience de plus pour améliorée leur performance et on leur souhaite une saison pleine d espoirs qu il mérite soyer prets pour les encourager dans leur championnat 2018
a bientot



Soutenez-nous !
Suivez-nous !