Championnat d'Europe Castelnau de Levis 2018

EMX quad Castelnau de Lévis : la saison terre est lancée.

Alors que le championnat de France quad cross élite n'a pas encore démarré, une épreuve d'envergure pointe déjà le bout de son nez sur notre territoire, il s'agit de la deuxième manche du Championnat Européen de quad cross. Un intitulé qui pourrait faire saliver n'importe quel adepte de la discipline, mais en pratique depuis plusieurs années déjà l'EMX quad est en déclin. Et même les aides apportées par les différentes fédérations n'y ont pas changé grand-chose, les pilotes ne se déplacent plus. Un des premiers éléments de réponse à cette désertification des grilles, réside peut-être dans la localisation des courses, en effet, sur 6, 4 ont lieu en Europe de l'Est. Anglais, Irlandais, Français, Néerlandais, Belges ou Espagnols (pays regorgeant de pilotes) handicapés par la multiplication des déplacements sur une courte période, privilégient alors les championnats nationaux. L’absence de prime est peut-être la deuxième raison, un fait peu compréhensible, puisque les compétiteurs sont récompensés dans leur propre championnat (exemple championnat de France). Le dernier élément est le manque de médiatisation, magazines ou sites internet, aucun ne suit l'EMX quad dans son intégralité, il relève même de l'exploit de trouver les résultats en pdf pour relayer l'information. Il fallait donc un Moto Club aux épaules larges pour relever le défi d'accueillir une manche française, et pour la énième fois c'est Alain Bosseboeuf à Castelnau de Lévis qui à répondu présent.

   

Ils étaient 21 sur la liste des engagés, mais ils ne seront que 17 à prendre le départ des pré-qualifications, un triste chiffre bien loin des 30 pilotes de la première manche d'OSS. La note positive du week end vient de la présence des français, alors qu'ils n'étaient que deux l'année passée, ils sont 7 à s'élancer sur ce circuit à la fois rapide et technique, Jérémie Warnia et Antony Sous Borges en tête de file. Et Oui si vous ne le saviez pas encore le célèbre JW62 est de retour derrière le guidon pour l'intégralité du championnat de France sous les couleurs de son nouveau Team Byrapport. C'est donc sous la houlette d’Alexis Monin et de son équipe que Jérémie a fait le déplacement pour le plus grand bonheur des spectateurs. 5 autres français ont répondu présents : Nicolas Boucher, Lylian Léger, Loic Soranzo, Florian Peroni et Romain Grimal sont venus acquérir de l'expérience ou tout simplement se faire plaisir.
Coté étrangers, le champion d'Europe sortant Kevin Saar est là dans le but de garder son titre, pour le reste peu de têtes connues mais quelques espoirs de la discipline. Les premiers tests ont donc lieu dès le samedi, sous un vent plus que gênant, dès les prés qualifications Jérémie Warnia montre qu'il n'a rien perdu de sa fougue sans forcer il réalise le meilleur temps en 2 minutes 3 secondes et 537 centièmes soit 3 secondes de mieux que Kevin Saar et le polonais Roman Gwiadza. Antony Sousa Borges prend lui la 6eme place loin devant les autres français qui ont préféré prendre leurs marques et rester prudents. Lors de la manche de qualification, alors que la poussière commence, elle aussi à être omniprésente, Warnia continue sur sa lancée, le français est un peu moins rapide que précédemment mais cela suffit largement pour conserver la tête et franchir le drapeau à damier près de 19 secondes devant son premier poursuivant Gwiazda. Pour Kevin Saar la qualification a été plus compliquée après un mauvais départ l'estonien a dû s'employer pour remonter les concurrents à travers la poussière sans faire de fautes, le champion d'Europe réussira finalement à terminer 3ème, se qui lui permettra de choisir bonne place le lendemain sur la grille. Borges termine 5ème, Nicolas Boucher 8eme et Lylian Léger 9eme.

   

Le lendemain, le soleil a disparu, le vent est tombé et la piste a été arrosée. Lors des warm up, le jeune normand Lylian Léger casse son arbre de roue, la réparation plus longue que prévue va le priver de départ pour la première manche. Le départ est donné en fin de matinée, Warnia fait le holshot et commence à prendre un peu d'avance, mais Saar est aussi bien parti, il a Jérémie en ligne de mire. Très vite l'Estonien recolle, pendant plusieurs minutes ce dernier va presser le français. A mi manche, Warnia cède et laisse partir le champion d'Europe. Kevin Saar remporte la 1ere manche avec 5 secondes d'avance sur Warnia et 30 sur le Polonais Gwiadza. Antony Sousa Borges termine 6eme, Nicolas Boucher longtemps aux alentours de la 8eme place levera le pied au bout de vingt minutes pour franchir le drapeau à damier en 11ème position.

Dans la seconde manche, rebelote pour Jérémie Warnia qui signe un deuxième holshot, un départ qui a donné des idées aux autres français puisque Antony Sousa Borges et Nicolas Boucher sortent respectivement en deuxième et troisième position de la première ligne droite. Départ plus moyen pour Lylian Léger qui part dans le paquet. Alors qu'on pensait assister à un deuxième duel entre Warnia et Saar en tête de course, la mécanique en aura voulu autrement, la machine de l'Estonien rencontrant des soucis ce dernier passera la manche au ralenti, afin d’assurer de précieux points.
Deuxième grand absent le polonais Romain Gwiadza n'a pas pris le départ, semble-t-il également sur problèmes mécaniques. La voie est donc dégagée pour Warnia qui n'aura qu'à assurer. Dérrière Nicolas Boucher qui était bien parti va chuter dans le premier tour après avoir tapé dans une ornière, le Belge Olivier Vandendijck fera la même erreur à peine 1 secondes plus tard. Les deux pilotes feront de leur mieux pour repartir au plus vite mais la tête de course est déjà loin. Antony Sousa Borges tiendra lui quelques temps en seconde position puis il cédera une première fois sous la pression du norvégien Christopher Tveroen et une seconde fois après avoir durement lutté avec l'anglais Harry Walker pour la troisième place. Lylian Léger remontera lui des profondeurs du classement pour atteindre la 6eme place, il lui aura fallu plusieurs tours pour passer Jacub Kostelecky, de précieuses minutes pendant lesquelles l'écart entre le top 5 et le reste des concurrents aura tellement grandi qu'il ne pourra plus être comblé.

Jérémie Warnia remporte donc cette manche française du championnat d'Europe devant le Norvégien Tveraen Christopher et l'Anglais Walker Harry, de bon augure avant l'ouverture du championnat de France quad crosse élite la semaine prochaine à Dole.

Retrouvez l'album photo ici

Retrouvez les résultats de la journée ici

Retour

Ajouter un commentaire


Soutenez-nous !
Suivez-nous !