[CFS] Quaduro

Touquet : Forestier une saison parfaite.

Après 5 courses en 4 mois, le championnat de France des sables a tiré sa révérence le week end dernier, lors de la 6 ème et dernière épreuve sur la plage du Touquet. L'enduropale : Plus qu'une course une institution, 30 ans d'existence et des chiffres à faire tourner la tête : 3 jours de compétitions avec plus de 2000 pilotes engagés, 250 commissaires de piste convoqués, et pas moins de 800 gendarmes, policiers et pompiers pour assurer la sécurité. Un événement d'une telle ampleur qu'il mobilise toute une ville et ses administrés, pour une organisation d'une autre dimension, un cas unique sur le championnat.
Mais revenons-en au Quaduro, 395 quadeurs en solo et en duo étaient présents ce samedi 27 Janvier, un nombre de participants qui contrairement aux autres décroit d'année en année ... On sait combien il est difficile en France pour cette discipline, de trouver des terrains d'entrainement que ce soit sur la terre ou sur le sable, de plus en plus de moto clubs, ferment leurs portes aux 4 roues, qui pourtant, payent leur licence au même tarif ... Pire encore, le coût des engagements est, pour certaines courses, plus élevé pour les quads que pour les motos. Des problèmes qui n'aident pas au développement de la discipline, pourtant il s'agit bien de la même passion celles des sports mécaniques. Si certains sont venus réaliser leur rêve en s'alignant sur ces 2h30 de course, d'autres étaient déterminés pour gagner. En effet Jérémy Forestier, auteur d'une saison quasi parfaite n'est pas juste là, dans le but de s'assurer le titre, le nordiste en veut plus. Et ils sont nombreux dans ce cas Romain Couprie, Jérémie Warnia, Antoine Cheurlin, Randy Naveaux, Mike Van grinsven et Florian Mangeaot, sont des potentiels vainqueurs. Un plateau de rêve (ne manque plus à l'appel qu’un certain Matthieu Ternynck), auquel nous pouvons ajouter de nombreux outsiders, réguliers, et dont les efforts pourraient déboucher sur un podium : Béroudiaux, Bernede, Trannin, Dutrie, Hieff ... Une course qui s'annonce folle et qui pourrait bien avoir des impacts sur le classement du championnat. Chez les femmes le défi est grand pour Justine Lesselingue, une victoire, le titre et un top 10 au classement sont les objectifs de la nordiste, la Belge Kelly Verbraeken n'a pas dit son dernier mot et pourrait bien contrecarrer les plans de la picarde. Dernière chance pour Emilie Bourgeois de faire une belle performance cette saison, après ses déboires à St Léger et Grayan. Chez les jeunes Pierre Collot n'est plus qu'à deux doigts du titre, il faudrait un exploit de ses deux principaux concurrents : Charly Rochereau et Tony Farinaccio, pour que le titre s'envole.. 

   

Le départ est donné à 13H devant des milliers de spectateurs, les favoris partent dans la première vague. Comme sur les précédentes courses, Mike Van grinsven signe le holshot, prenant une avance conséquente dans la ligne droite. Romain Couprie, Jérémy Forestier, Jérémy Warnia, Marc De vries, Jean Marie Bernede et Antoine Philipront sont dans le bon wagon. Chez les filles, c'est Kelly Verbraeken qui réalise le meilleur départ en se plaçant dans le top 30, en deuxième et troisième position suivent Emilie Bourgeois et Gwen Fiquet, la leader du championnat Justine Lesselingue rate complétement son entrée puisqu'elle pointe à une inhabituelle 70ème place au premier tour. Dès le tour suivant, alors que Van grinsven et Couprie s'échappent, les premiers "couacs" touchent les favoris, bouchon de radiateur qui se "fait la malle" pour Warnia, quad "posé" dans le sable pour Forestier. Antoine Cheurlin en profite pour remonter aux avant-postes, le pilote du domaine de Foolz est ultra rapide en ce début de course.
Finalement Il n'aura fallu que deux tours à Justine Lesselingue pour refaire son retard et prendre la seconde place chez les féminines derrière la Belge et son WTEC. Pour l'actuel 4eme du championnat Louis Pinchon, le début de course est une catastrophe, dès le départ son amortisseur avant fuit, le pilote quadyland s'arrête donc au stand au premier tour pour réparer, il repartira au-delà de la 180ème place.

   

place. A l'heure de course le Néerlandais Mike Van grinsven est toujours en tête, mais il ne possède plus que 22 secondes d'avance sur Romain Couprie, 37 sur Antoine Cheurlin et 39 sur Florian Mangeot, Forestier pointe lui en 5eme position. Après son contre temps Jérémie Warnia a entamé une remontée fantastique, pointé en 86ème position à 30 minutes de course, le pilote du moto club de Pecquencourt a déjà repris 70 places se classant 16eme. Dans la dernière heure le jeu des ravitaillements commence, Antoine Cheurlin prend alors la tête alors que Mike Van grinsven et Romain Couprie s'arrêtent pour ravitailler. Passage éclair dans les stands pour le pilote du team RC1 qui conserve sa deuxième place à quelques secondes du leader. Warnia, continue lui son exploit, et remonte de la 11ème à la quatrième place, malheureusement la chance n'est pas au rendez-vous, Jérémie sera contraint à l’abandon sur casse mécanique. Idem pour Romain Couprie, qui casse pour la troisième fois en 3 courses, les espoirs de titre s'envolent aussi pour Van grinsven qui quitte la course sur problèmes mécaniques. La fin de course profite à Jérémy Forestier, on le sait le leader du championnat aime les terrains "défoncés". Bien préparé, le pilote speedracing va prendre le dessus sur Cheurlin dans l'avant dernier tour. Pas de changement devant le drapeau à damier, le champion de France sortant est de nouveau titré signant sa 4eme victoire de la saison. Bonne troisième place pour Florian Mangeot qui n'a participé qu'à deux courses du championnat cette année. La fin de course aura fait des dégâts, pour Kelly Verbraeken c'est encore une fois une victoire qui s'envole dans l'avant dernier tour la faute à un bouchon de radiateur capricieux, Alors que la troisième place du championnat lui tendait les bras Benoit Beroudiaux doit lui aussi jeter l'éponge, son moteur le lâchant dans les derniers tours .... Chez les jeunes pas de soucis pour Pierre Collot qui se classe à nouveau dans le top 10, le pilote de la team pv racing, fait un bon départ dans la première vague et remonte petit à petit, seul bémol, un stop and go en fin de course qui lui fera perdre une place. Pour Charly Rochereau les choses sont un peu plus compliquées, malade les semaines précédentes, le charentais prend le départ affaibli, en début de course il pointe dans le top 100, mais au courage il accrochera tout de même une belle 31ème place. Tony Farinaccio finit lui 63ème.

   

Interviews vidéo de : Jérémy Forestier, Antoine Cheurlin, Florian Mangeot, Jean Marie Bernede, Justine Lesselingue et Emilie Bourgeois.

Il aura donc fallu attendre la dernière course pour connaitre les trois premiers du championnat, alors que l'on pensait le classement établi, le CFS nous a démontré encore une fois, qu'il est difficile de faire un quelconque pronostic. Une chute, un problème mécanique et c'est toute une saison qui peut s'écrouler. Pour Jérémy Forestier pas ou peu de malchance, cette saison, son endurance et la fiabilité de sa machine ont fait la différence, alors qu'on pensait la deuxième place du championnat acquise au Néerlandais Mike Van grinsven, c'est finalement Jean Marie Bernede qui, grâce à une bonne fin de saison monte sur la seconde marche du podium. Avec son abandon au Touquet, et donc une manche à zéro Van grinsven rétrograde à la troisième place du championnat. Les deux grands perdants du jour, sont, Benoit Béroudiaux et Louis Pinchon, qui finiront respectivement à la 6eme et 5eme place du championnat. Il n'a que 17 ans et il portera le dossard numéro 4 la saison prochaine Pierre Collot est l'une des grosses révélations de cette saison, une pépite qu'il faudra suivre. Après quelques années placées sous le signe de la malchance Justine Lesselingue a conjuré le mauvais sort, 5 victoires, le titre et la 10eme place au classement scratch du championnat c'est surement la plus belle saison de la pilote picarde. Bien des questions se posent pour la prochaine saison, est ce que nous verrons le retour de quelques "grands noms" de la discipline pour une saison complète ? Si certains ont déjà fourni des éléments de réponse, on pense notamment à Antoine Cheurlin, on se demande ce qu'il en sera pour Romain Couprie par exemple. Au vue des dernières courses on peut également se demander si le quad pourra encore longtemps subsister dans ce championnat, les engagements plus onéreux et le nombre croissant de terrains d'entrainement qui ferment leurs portes aux quadeurs, sont autant de freins qui pourraient faire dangereusement chuter le nombre d'engagés, les prochaines années.. 

Retrouvez l'album photo ici

Retrouvez les résultats du quaduro ici

Retour

Ajouter un commentaire


Soutenez-nous !
Suivez-nous !