Lacapelle Marival: Mécontentement...

13/02/2018 09:42
par Jean Baptiste
(commentaires : 0)

Pourquoi, nous n’irons pas à Lacapelle Marival: 

 

Lacapelle Marival : le grand rassemblement des élites en moto cross, qui réunit bon nombre des grands noms « nationaux et internationaux » du moment, et ce avant le début des championnats, toutes catégories.

Un rassemblement qui fait l’unanimité, tant le plateau est impressionnant, et tant le terrain est beau.

L’an passé, qdso avait obtenu (non sans mal) une accréditation presse, afin de relater au mieux ce bel évènement. S’il semble logique que celui-ci soit couvert, par le plus grand nombre de médias s’intéressant à la question, il n’en ait pas de même pour les organisateurs.

En effet, cette année, qdso a renouvelé sa demande d’accréditation, afin de nous permettre de travailler au mieux, et ainsi, revenir avec de beaux clichés, mais surtout d’écrire un article digne de ce nom, accompagné d’interviews vidéo, qui semble t’il, vous plaisent de plus en plus.

Même si la discussion fut courtoise, il ne m’aura pas fallu longtemps, pour sentir que nous n’étions pas les bienvenus. Le refus est sans appel, voire même violent. Mais cela n’est pas le plus important. Il a le mérite de soulever le vrai problème qu’est celui des « accréditations presse ».

En effet, le premier refus de mon interlocuteur (l’organisateur), ne trouve justification que par ce qui semble être une sorte de discrimination, je cite : « Vous êtes qui ? Média internet ? Cela ne nous intéresse pas, nous avons moto verte, c’est grandement suffisant ». Un argument qui est loin de me convaincre, car il semble plutôt faire état, d’un certain monopole et non d’une vrai raison. A mon insistance, et mon argumentation, mon interlocuteur qui semble, agacé, sans réponse, et qui apparemment veut en finir au plus vite, trouve alors, l’argument infaillible. Faisant fi de notre travail, il prend pour prétexte l’accident de l’an passé, qui a touché un commissaire, et non un photographe, ou un journaliste. L’argument sécuritaire semble justifié, et s’il ne s’agissait pas de notre premier refus en dix ans, me semblerait presque recevable. Mais j’insiste tout de même, car cela touche aujourd’hui, la raison même de notre existence. L’interlocuteur se montre de plus en plus agacé voire même, empreint d’une certaine violence. Depuis le début de la conversation, il est dit qu’il ne cèderait à aucun de mes arguments, et donc que je n’obtiendrais rien de lui.

A la fin de notre discussion, il m’affirme n’avoir accrédité seulement 4 personnes, dont une qui représente la revue précédemment citée.

Alors même si on peut comprendre que chaque organisateur, gère son évènement comme il l’entend, on peut se poser la question sur les passes droits et l’honnêteté des arguments utilisés par certains à refuser les accréditations. En l’occurrence, ceux de Lacapelle Marival, car si je ne m’abuse au jour où est écrit cet article, des autorisations ont été données à des photographes, qui ne seront là que pour représenter une team…. Alors : Favoritisme, discrimination, ou les deux… Je vous laisse apprécier !!!

La question des accréditations reste donc pleine et entière. A quand une vraie règle ? Quand la FFM vat-elle décider de s’emparer sérieusement de ce problème ? 

Que ne se plaint-on, d’une mauvaise couverture médiatique des sports motorisés TT, tels que le Quad, le Side Car Cross et dans beaucoup de cas la moto.

Aujourd’hui nous fêtons nos dix ans d’existence. Dix ans pour promouvoir dans le meilleur des cas ces disciplines, et ce, bénévolement. Alors que justement, à l’occasion de cet anniversaire, nous avons décidé d’essayer de devenir un média à part entière, nous voilà, par le fait de cet organisateur, renvoyé à la case départ.

Il nous en faudra bien d’autres pour abandonner, même si le coup est rude, car le refus fut si violent, que même une accréditation vip, ne nous pas été proposée.

Lacapelle Marival existait avant nous, et nous le lui souhaitons, nous survivra le plus longtemps possible. Ils ont décidé de la couverture médiatique qu’ils voulaient lui consacrer, en justifiant de leur décision, par des arguments qui me semblent pour le moins fallacieux.   

 

Le problème est soulevé, et maintenant ?

Retour

Ajouter un commentaire


Soutenez-nous !
Suivez-nous !