Quinssaines : Une bagarre digne d'un mondial

Quinssaines : Une bagarre digne d'un mondial

A peine deux semaines se sont écoulées depuis l'ouverture du championnat de France, qu'il est déjà temps pour nos sidecaristes de réenfiler tenues et casques. Pour cette seconde épreuve les 30 équipages engagés poseront leurs roues, pour la première fois, sur le tracé du Moto-Club de Montluçon. 1,6 km de circuit qui avec de nombreux sauts, promettent un spectacle de tous les instants. Si le nombre d'inscrits n'atteint pas pour l'instant son quota espéré, il reste quand même correct. Coté tête d'affiche, on notera la présence du duo franco/belge Rostingt/Dierckens (actuellement 5ème du championnat du monde), le retour des frères Thomas, et le remplacement de Elvijs Mucenieks du TGM (blessé à la main), par Johnny Badaire. A surveiller également les frères Cordeau qui ne cessent de progresser, et d'engranger de l'expérience en Grand Prix, la paire Chanteloup qui a déjà montré de belles choses, et la Team Auvray, qui même si elle est formée depuis peu, semble détenir un gros potentiel.

   

C'est donc le dimanche matin que les sidecars ont ouvert le bal. On garde les bonnes habitudes à ceci près, que les différents essais (libres et chronos), ne sont pas divisés en deux groupes. Rien à signaler pendant la première séance, les équipages se testent et se concertent sur la manière d'appréhender sauts et virages, certains se faisant tout de même quelques frayeurs. Viennent les essais chronos, qui contrairement à Chinon se dérouleront dans l'ordre suivant : essais et tests de départ. 4 tours suffiront à Valentin Giraud et Johnny Badaire pour réaliser le meilleur temps en 2 minutes 4 secondes, suivent à 1 seconde les frères Thomas qui démontrent, pour ceux qui en doutaient, leur talent. La bagarre pour le top 5 promet d'être serrée puisque les duos Thomas/Thomas, Rostingt/Dierckens et Auvray/Lebreton se tiennent en quelques centièmes. Belle performance des locaux de l'épreuve, les frères Pruniers qui accrochent le 6ème temps juste devant les frères Janssens et les frères Cordeau.
Il faudra attendre le début d'après-midi pour que les choses sérieuses commencent. Premier départ et déjà Valentin Giraud annonce la couleur en faisant le holshot, le vice-champion du monde 2017, ne semble pas vraiment déstabilisé par son changement temporaire de coéquipier. Pas de quartier derrière, dans l'entonnoir ont lieu les premiers contacts, les frères Thomas tirent leur épingle du jeu en sortant second, contrairement à Rostingt/Dierckens qui se retrouvent dans le talus, et qui ne repartiront qu'à la dixième position. Pour la team Cordeau et la team Auvray la sortie de grille est moyenne mais les place tout de même dans le top 10. La première manche parait acquise à l'équipage Giraud/Badaire, mais au quatrième tour, alors qu'ils étaient en train de creuser l'écart avec la paire Thomas, le TGM est contraint à l'arrêt sur problème mécanique (durite d'eau capricieuse). Une manche à oublier puisqu'ils ne repartiront que deux tours plus tard pour terminer à la 25ème place. Un 4ème tour décidément décisif puisque c'est aussi à ce moment de la course que le duo Rostingt/Dierckens recolle aux hommes de tête. Les frères Thomas finiront finalement par céder la première place à l'équipage Franco-Belge, plus rapide. Pour la Team Auvray et Cordeau, il aura fallu se frayer un chemin tout au long de la manche afin d'accrocher le top 5, en effet si le circuit est assez large les dépassements restent peu évidents. Guennady et Rodolphe passeront la ligne d'arrivée en 3ème position, devant Bouquet/ Le large et la Team Cordeau. Les frères Janssens, auteurs d'une belle journée à Chinon, terminent 8ème.

   

Deuxième départ de la journée en milieu d'après-midi, il n'y a plus que 28 équipages partants. Cette fois, ce sont les frères Thomas qui sortent en tête du premier virage, dans leurs roues Giraud/Badaire   et Rostingt/Dierckens sont à l'attaque. Bonne sortie de grille également pour l'équipage 81 Raymond/Marquis qui se place dans le top 5, en revanche c'est encore un loupé pour la Team Auvray. Pas de chance non plus pour les frères Cordeau qui en tapant la grille, hypothèquent leurs chances de se placer dans le top 5. Pendant deux tours Nicolas et Bastien Thomas vont tenir tête au champion de France sortant, mais la pression est telle que l'équipage 39 doit céder. 2 minutes plus tard c'est le duo Rostingt/Dierckens qui prend le meilleur sur les deux français. Malheureusement pour l'équipage Franco/Belge il sera impossible d'espérer prendre la première place, puisque Valentin Giraud et Johnny Badaire compte déjà 10 secondes d'avance. Si le trio de tête n'a plus qu'à gérer cette fin de manche, derrière la lutte fait rage, pour Auvray/Lebreton une chute dans le deuxième tour les contraint à repartir en  20ème position, l'équipage entame alors une remontée fantastique, 20 minutes pendant lesquels le duo va jouer de sa vitesse et de sa technique, pour atteindre la 4eme place à un peu plus de 30 secondes des frères Thomas. Idem pour la team Cordeau qui finira 6ème derrière Ains/Pillier. Pour l'équipage 81 en revanche c'est la dégringolade, après être bien parti un problème d'embrayage l’oblige à ralentir pour préserver la machine, résultat 4 places de perdues et une 10ème position sur la ligne d'arrivée.

   

L'adage dit:on garde toujours le meilleur pour la fin. Bien réel pour ce dimanche 2 Avril, alors que le soleil décide enfin de se montrer, le départ de la 3ème et dernière manche est donné. A la surprise générale, les frères Chanteloup réalisent le holshot, après avoir subi pendant un tour les assauts répétés des favoris, Josselyn et Romaric commencent à craquer. Les premiers à en profiter sont Rostingt et Dierckens, peu de temps après, suivent Giraud et Badaire puis les frères Thomas. Le trio de tête est rapide, très vite Giraud/Badaire rattrapent le side 85, c'est le début d'une magnifique bagarre. Pendant plus de 20 minutes Valentin Giraud va chercher l'ouverture, mais Arne Dierckens a un mental d'acier et ferme toutes les portes les deux équipages vont rester roues dans roues jusqu'à la ligne d'arrivée, enchainant sauts et virages avec une agilité déconcertante. En troisième position les frères Thomas semblaient tenir leur premier podium de la saison, malheureusement après avoir calé ils perdent plusieurs places, et finiront par abandonner. Pour la Team Auvray c'est un nouveau départ dans les 10, sans paniquer l'équipage remontera tranquillement pour passer le drapeau à damier en 3ème position. Les frères Cordeau réalisent eux leur meilleur départ de la journée en sortant dans le top 6 au premier virage, ils essaieront d'accrocher le train de Guennady Auvray pour disputer la 3ème place, mais sans succès. Les frères Chanteloup performants en début de manche termineront 6eme derrière Raymond/Marquis.

Interview de Guennady Auvray/Rodolphe Lebreton.

Interview de Dylan et Kevin Cordeau.

Interview de Luc Rostingt.

Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu, l'équipage Rostingt/Dierckens remporte cette deuxième manche du championnat de France, après une journée riche en rebondissements. Même si le duo Giraud/Badaire était le plus rapide ce lundi, ça n'aura pas suffi pour monter sur le podium, il faudra pour le TGM encore travailler sur la partie mécanique qui lui fait défaut en ce début de saison. Pour la team Cordeau et la team Auvray, même si il y a encore du "pain sur la planche", la vitesse et le mental semblent être au rendez-vous, ce qui promet pour la suite de la saison. Si le bilan de cette deuxième journée est plutôt positif, quelques interrogations demeurent, pourquoi le championnat de France ne compte il pas plus d'engagés ? Pour l’heure, seul 13 équipages sont engagés pour la prochaine course à Beauvoisin.... un triste chiffre.

Retrouvez les résultats de la journée ici

Retrouvez L'album photo de Quinssaines ici

Retour

Ajouter un commentaire


Soutenez-nous !
Suivez-nous !